Investisseurs

 

Nos forces

L’Isle-aux-Allumettes se caractérise des paysages spectaculaires et est entourée par les eaux de la Rivière des Outaouais. Nous sommes situés à la frontière du Québec et de l’Ontario, à proximité de la ville de Pembroke, Ontario, qui offre une panoplie d’entreprises et d’occasions de magasinage. Les résidents et les touristes se réjouissent de la beauté naturelle de notre localité, et ce, durant les quatre saisons. On y pratique l’agriculture, les promenades en bateau, la pêche, la pêche blanche, la randonnée et le vélo. L’Isle-aux-Allumettes est un endroit sûr où l’on peut vivre, fonder une famille et vieillir en toute quiétude. Le taux de criminalité est bas dans cette municipalité tranquille et paisible. Les gens sont sympathiques, respectueux, axés sur la famille, fiers de leur patrimoine et ils n’hésitent pas à se porter volontaire pour soutenir la collectivité. Le coût de la vie est abordable, car le prix des maisons, du chauffage et des taxes foncières est relativement bas.

Dans cette petite municipalité, l’infrastructure se prête bien à la vie communautaire active. S’y trouvent des associations d’entraide, trois salles situées dans différents secteurs, une garderie bilingue, une école élémentaire de langue française, une école élémentaire et secondaire de langue anglaise, une bibliothèque, un point de service de Service Canada, un CLSC, Postes Canada, Internet à haute vitesse, deux églises, un aréna, une salle de quilles, des parcs, des sentiers de vélo et de motoneige, un site de gestion des déchets, une banque, une boulangerie, des magasins, un poste d’essence et des restaurants répartis un peu partout sur l’Isle. Des activités sont prévues pendant toute l’année pour les jeunes et les aînés, appuyées par des associations locales de bénévoles.

Parmi les quatre municipalités de l’ouest de la région, l’Isle-aux-Allumettes compte la plus grande population, devançant Sheenboro, Chichester et Waltham. Une bonne collaboration existe entre les municipalités en matière de partage des services, de regroupement de ressources et de rassemblement pour les plus grandes causes.

 

Les défis

Un des plus grands défis auquel la municipalité est confrontée est la situation de l’économie. Parmi les 605 personnes actives âgées de 15 ans et plus (Recensement de 2006), 345 travaillent à l’extérieur de la province et seulement 80 ont déclaré travailler dans la municipalité. Il devient difficile de retenir et de former les gens pour le marché du travail, car les perspectives d’emploi sont plutôt rares. Même si l’on souhaite attirer de nouveaux résidents et des entreprises, une grande partie de l’Isle est désignée zone agricole et les terres qui s’y trouvent ne sont pas suffisamment fertiles à des fins d’agriculture.

Le logement est abordable et en quantité suffisante. Toutefois, le logement pour les personnes âgées se fait rare. Des efforts sont actuellement déployés dans le but de construire une résidence pour personnes âgées à l’Isle-aux-Allumettes afin de leur procurer une résidence permanente.

Les infrastructures ne sont pas toujours adéquates. Notons que certaines zones ne sont pas bien desservies par le service Internet à haute vitesse et par la téléphonie cellulaire. Les pannes et les interruptions d’alimentation électriques sont fréquentes. Le secteur de Chapeau de l’Isle-Aux-Allumettes n’a pas suffisamment de trottoirs, de passages pour piétons ou de structures modernes dans ses parcs. Les heures d’ouverture des services sont restreintes et il n’y a pas suffisamment de choix de restaurants et de magasins. Le secteur dispose d’un bon nombre d’attraits touristiques, mais il n’y a pas de motel pour loger les visiteurs.

Comme elle se situe à l’extrémité ouest du Québec, l’Isle-aux-Allumettes est loin du village de Campbell’s Bay, le centre du comté de Pontiac où nombre de services ont leur siège. Parallèlement, une grande partie de la population se rend à l’hôpital de Pembroke, Ontario, pour y recevoir des soins de santé, car le centre hospitalier du Pontiac se situe à Shawville, soit à une distance appréciable de notre municipalité. Certains soins de santé, écoles de conduite et services de la SAAQ sont offerts uniquement à Gatineau ou même à Montréal. Le transport est donc un enjeu pour les résidents qui ont un permis de conduire, mais il devient un obstacle pour les personnes qui n’ont pas de permis de conduire et qui se voient alors privés de services importants.

Distance à parcourir pour l’accès à certains centres

 

Campbell’s Bay

Shawville

Gatineau

Aéroport international d’Ottawa

Montréal

Isle-aux-Allumettes

50 km

72 km

155 km

167 km

355 km


La situation linguistique représente un défi pour bon nombre de résidents, car ils sont d’expression anglophone dans une province francophone. Certains services sont offerts dans les deux langues, mais nombreux le sont uniquement en français comme des services gouvernementaux. Certains résidents sont donc aux prises avec cette situation linguistique qui les empêche d’accéder à des services. La population locale est composée de gens qui s’expriment soit uniquement en français ou uniquement en anglais. Les activités, les services et les communications doivent donc être offerts dans les deux langues pour accommoder tous les citoyens. Il est donc important de se soucier de cet aspect pour maintenir l’harmonie au sein de la collectivité. Même si nous disposons de plusieurs associations et de clubs offrant des services, il y a un manque d’activités pour les jeunes et les moins jeunes. Pour relever le défi, nous devons offrir des activités au sein de la municipalité et ses voisins pour permettre aux citoyens d’avoir une vie active. Les jeunes et les aînés réclament un lieu de rassemblement qui leur offre des occasions et des activités intérieures et extérieures tout au long de l’année.

Qu'aimeriez-vous voir sur notre nouveau site ?